Pour garantir une protection efficace contre les incendies, surtout dans des environnements particulièrement exposés au risque de propagation des flammes, il est indispensable d'utiliser des vitrages pare-flamme et coupe-feu homologués selon la réglementation établie en Italie par le décret du Ministère de l'intérieur n° 339 du 30 novembre 1983, amendé par le décret ministériel du 16 février 2007. Mais quelle est la différence entre le verre pare-flamme (RE) et le verre coupe-feu (REI) ? Pourquoi choisir un verre plutôt qu'un autre ? Dans quels contextes le verre pare-flamme RE est plus indiqué que le verre coupe-feu REI ?

 

  • En cas d'incendie, le verre résistant au feu de la classe de résistance RE, ou verre pare-flamme, maintient ses propriétés de résistance mécanique (R) et de  résistance à la chaleur des flammes et des gaz chauds (E). Le chiffre qui suit le sigle indique la durée de la résistance en minutes (15, 30, 60, 90, 120 ou 180). Selon l'amendement du décret ministériel 16/02/2007 qui transpose les nouvelles normes européennes, la classe de résistance des vitrages RE correspond au nouveau sigle E.

 

  • En cas d'incendie, le verre résistant au feu de la classe de résistance REI, ou verre coupe-feu, maintient ses propriétés de résistance mécanique (R) et d'étanchéité aux flammes et aux gaz chauds (E) et garantit aussi l’isolation thermique (I) sur la face exposée au feu. Suite aux nouvelles normes européennes, ces verres sont classés EI. Les verres coupe-feu non REI correspondent à la classe plus élevée de protection contre les incendies : le sigle REI indique le niveau maximal de résistance au feu des éléments de compartimentation, dont font partie les vitrages, les cloisons vitrées, les menuiseries, les portes et les fenêtres.

 

Pour avoir plus de détails sur les propriétés des verres pare-flamme et coupe-feu RE et REI, n'hésitez pas à vous adresser à Vetreria Re, qui s'occupe depuis plus de 20 ans de la production de verre industriel et structurel, de verres de sécurité et de vitrages artistiques.